Menu

Mes listes

La chaussure parfaite pour chaque pied

Les analyses de la foulée ne s'adressent pas uniquement aux athlètes professionnels, aux marathoniens ou aux personnes qui doivent attraper le bus. Elles sont aussi utiles lors de l'achat d'une nouvelle paire de chaussures de course à pied, pour soulager les douleurs aux articulations et aux pieds ou simplement par intérêt. Le but d'une telle analyse est de trouver la bonne paire de chaussures à partir d'une vaste gamme afin d'obtenir un transfert de puissance optimal et des séquences de mouvements fluides.

L'analyse de la foulée en trois étapes

Tant que vous n'avez pas trouvé la chaussure optimale pour vous, vous devez être patient, car une analyse prend entre 40 et 50 minutes. Toutefois, chaque minute consacrée vaut la peine et assure un entrainement efficace et sans douleur pour la suite.

  1. Quelle est la forme du pied ?

    Une plaque de mesure de pression dynamique, un miroir ou un tapis roulant avec capteurs de pression sont utilisés pour déterminer la forme du pied. Il existe cinq formes de pieds différentes qui sont pertinentes pour la sélection des chaussures.

    Le pied normal: les arches longitudinales et transversales s'enfoncent légèrement à chaque pas et agissent comme un amortisseur naturel.

    Le pied plat/bas: La voûte longitudinale s'est enfoncée et le pied se plie vers l'intérieur pendant la pose au sol (= surpronation). La chaussure doit amortir et soutenir ce type de pied.

    Le pied creux: Un pied rigide avec un amorti insuffisant et un cou-de-pied haut, des orteils trop étirés et une voûte longitudinale trop étirée. Une autre variante est la pronation, dans laquelle le pied s'incline vers l'intérieur lors de la pose au sol.

    Le pied étalé: La voûte transversale s'est enfoncée et n'amortit pas dans l'avant-pied. Souvent lors de course sur l'avant du pied (sprint / distance moyenne) et en majorité chez les femmes qui portent des chaussures à talons étroites.

    Le pied valgus: Le pied valgus est caractérisé par le talon et la cheville qui se plie vers l'intérieur et a besoin d'une chaussure de soutien solide. Une forme courante de ce phénomène est la pronation excessive.

  2. Ajustement de la chaussure

    Après cette première analyse suivent les essayages de plusieurs paires de chaussures de course ou de marche. Il faut s'assurer que la taille choisie offre suffisamment d'espace pour les orteils (ce qu'on appelle « la boîte à orteils » ou toe-box) et que les chaussures soient laçées correctement. Un laçage incorrect peut entraîner des points de pression ou des frottements douloureux.

    Le laçage croisé

    Pour une tenue ferme du talon, attachez vos chaussures jusqu'au dernier trou de la manière conventionnelle. En tirant sur les éléments de laçage, le pied est parfaitement ajusté au talon de la chaussure.

    Le laçage en diagonale

    Le laçage en diagonale permet le soulèvement de la boîte à orteils. Ainsi, la douleur dans l'orteil peut être soulagée.

    Le laçage alterné

    Grâce à la technique de laçage alterné, vous pouvez réduire les points de pression sur la langue en croisant les lacets.

    Le laçage avec découpe

    Laissez un trou lors du laçage en croix pour éviter les points de pression dans la zone du cou-de-pied et pour soulager les éventuelles douleurs.

  3. Analyse des mouvements

    Pour terminer, le système vérifie si la sélection de chaussures est correcte. L'analyse des mouvements peut avoir lieu sur le tapis de course et est documentée par enregistrement vidéo. Il est important de pouvoir analyser les mouvements du client au ralenti. Les phases de la marche, de la station debout et des coups de pied doivent être enregistrées afin d'obtenir une indication de la fonction de la chaussure. L'enregistrement vidéo montre le style de course (avant-pied, métatarsien ou talonnier) et fournit d'autres informations utiles pour le choix de la chaussure. Ce processus est répété jusqu'à ce que la paire de chaussures optimale soit trouvée.

    Conseils de nos spécialistes de la course à pied INTERSPORT

    • Conseil n° 1: apportez vos chaussures de course actuelles pour l'analyse, car elles fournissent des informations importantes sur votre style de course à pied.
    • Conseil n° 2: les chaussures de course doivent être essayées de préférence dans la seconde moitié de la journée. Ceci a l'avantage que les pieds sont légèrement gonflés à cause de la chaleur.
    • Conseil n° 3: les chaussettes de course à pied sont très importantes. Elles sont rembourrées dans les zones exposées, procurent un climat agréable et offrent un confort maximal dans la chaussure de course.

    Les spécialistes d'INTERSPORT Running vous souhaitent beaucoup de plaisir pendant l'entraînement !

Les prix et les offres pour ce service peuvent être obtenus directement auprès de votre revendeur INTERSPORT.